Licence 3

La troisième année (S5 et S6) est pour l’étudiant(e) une année de prise d’autonomie dans sa pratique plastique et dans sa pensée critique. C’est également une année d’orientation. Elle comprend la mise en œuvre d’un projet de recherche personnelle avec l’acquisition d’une méthodologie de travail, la consolidation des outils plastiques, théoriques, critiques par le biais des cours, des ateliers, des stages. Mais aussi la participation aux projets collaboratifs qui permettent à l’étudiant(e) d’envisager autrement sa pratique lors de différentes modalités d’échange avec des professionnels et dans des contextes extérieurs. Cette dynamique préfigure la recherche de second cycle.

Pour être autorisé à se présenter au Diplôme National d’Arts Plastiques option Art, mention Création-Instauration en fin de semestre 6, l’étudiant(e) devra avoir validé 165 crédits dont 45 sur les deux semestres 5 et 6.
Lors de l’épreuve du Diplôme National d’Arts Plastiques, le jury examine le dossier pédagogique du candidat(e) et les travaux d’études documentés (correspondant à l’ensemble des centres d’intérêt de l’étudiant(e), notes et travaux d’études personnels), l’étudiant(e) présente une sélection de travaux significatifs de ses trois années d’études et s’entretient avec le jury.
Lors du semestre 6, l’étudiant(e) devra aussi décider s’il souhaite postuler au second cycle de l’ESAA et alors défendre son projet lors d’une « commission d’accès en second cycle ». Un(e) étudiant(e) peut obtenir son DNAP et ne pas être admis en second cycle.

La troisième année est une année d’orientation et d’ouverture axée sur l’émergence du parcours individuel de l’étudiant et la préparation soit d’une démarche d’insertion professionnelle dans le domaine du patrimoine, soit d’une démarche d’accès en second cycle de recherche à l’ESAA, soit d’une orientation vers une autre formation ou dans un cursus universitaire d’une autre discipline en encore en conservation-restauration avec une spécialisation sur un type d’artefact ou dans d’autres métiers du patrimoine.

Cette année synthétise les enseignements autour d’une synergie des différentes approches de l’artefact culturel. Elle promeut la pluridisciplinarité et la transversalité dans l’abord de techniques appliquées sur une grande variété de matériaux.
Elle comprend la mise en œuvre d’un projet de fin de cycle avec une consolidation des outils théoriques et critiques ainsi qu’une ouverture au monde extérieur par la participation à des projets collaboratifs.